Lorsque nous sommes ballottés par les flots de la vie, il est important d’avoir un endroit où l’on puisse se ressourcer, se recueillir, et ce, sans être dérangé. C’est exactement la fonction d’un espace sacré. L’idée première d’un tel espace est de savoir où aller quand on a besoin de quelques instants de retour sur soi, en sachant que cet endroit est toujours disponible, matériellement, en pensée et en esprit.

C’est quoi un espace sacré?

Mais qu’est ce que ça veut dire sacré? D’après la définition, il s’agit de “conférer à quelqu’un, quelque chose un caractère solennel, une consécration officielle; reconnaître l’existence de quelqu’un, quelque chose en tant que tel.” Il s’agit donc de dédier une partie de notre espace à quelque chose de bien particulier, à savoir le retour sur soi, l’inspiration et le voyage intérieur. Cette attribution est faite de façon consciente, en consacrant officiellement l’espace en tant que tel. C’est donc un endroit où, car nous l’avons souhaité ainsi, nous acceptons de nous poser, de nous recueillir et d’y déposer notre soi le plus profond.

Un espace sacré est “un joli nid pour l’âme”.

Un espace sacré n’est pas forcément religieux!

Tout le monde peut avoir un espace sacré. Sacré ne veut pas dire religieux. Cela doit juste résonner en vous. Que ce soit un dieu, une déesse ou un simple et merveilleux sentiment de joie ou d’amour, peu importe! C’est ce que vous y mettez avec conscience et sentiment qui fera de cet endroit un espace sacré. C’est l’endroit par exemple où faire ses méditations, prier, exercer sa gratitude. Mais aussi se laisser inspirer, se laisser à pleurer, tout simplement respirer, ou rire aux éclats. En bref, tout ce qui permet de ressentir profondément ce que nous sommes ainsi que nos aspirations les plus essentielles.

Diwali

Un espace sacré est personnel. C’est un espace qui vous correspond, avec des choses qui vous inspirent. Si vous êtes croyant, cela peut en effet devenir un petit autel, mais il ne doit pas forcément se limiter à cela. Si vous êtes agnostique ou sans religion, il peut s’agir d’un altar “païen” composé uniquement de choses naturelles, ou de tout objet inspirant, comme ce coin de table ci-dessous dédié au féminin.

feminine altar

 

5 étapes pour créer son espace sacré

(1) L’endroit

Trouvez un endroit même petit, cela peut être aussi petit qu’une table de chevet. Il doit être si possible purement dédié à cela et ne pas avoir d’autres fonctions. L’idéal est que vous puissiez vous asseoir devant pour effectuer des méditations ou simplement se poser un moment et s’immerger dans cet espace.

Et si je ne trouve aucun endroit dans mon appartement? Il se peut que dans un appartement très petit ou en présence de petits enfants, il soit difficile de créer un endroit spécial pour son espace sacré qui vous soit uniquement accessible. Dans ce cas, n’hésitez pas à utiliser votre imagination pour créer un tout petit endroit là où vous passez un peu de temps chaque jour. Cela peut être tout simplement un coin de votre évier, où vous placez une plante et une petite statue, que vous contemplez à chaque fois que vous faîtes la vaisselle. Ou un coin du lavabo de la salle de bain où vous vous démaquillez le soir. Le tout est d’instaurer un rituel, et l’espace sacré est là pour vous aider à rentrer dans un état méditatif, quoique vous fassiez.

Sacred space with candle

(2) Matériaux et couleurs

Choisissez de dédier cet endroit à votre chemin intérieur et à ce qui est important pour vous en ce moment. Si vous êtes dans l’introspection, privilégiez des matériaux et des couleurs yin afin de vous engager dans ce processus méditatif et sensible. Si par contre vous êtes en plein création de projet, des objets yang peuvent vous stimuler et vous apporter l’énergie nécessaire dans sa réalisation. Sur les matériaux et couleurs yin/yang, vous trouverez quelques pistes très utiles dans mon guide gratuit que vous pouvez télécharger ICI.

(3) Objets dans un espace sacré

Quelques objets qui se prêtent bien à un espace sacré: une photo de quelqu’un qui vous inspire (allez voir par exemple l’article sur Frida Kahlo, une grande peintre, maîtresse de sa vie), des objets qui vous sont chers et qui ont une histoire particulière, un livre inspirant, un recueil de citations, un almanach journalier inspirant, un recueil de poèmes, ou des prières dont vous lirez par exemple quelques pages à chaque fois. On peut également disposer dans son espace sacré des bâtonnets d’encens, des bougies, un bouquet de fleurs fraîches, une plante en bonne santé, des bouts de bois ou des pierres ramassées dans la nature, une plume, un bijou, etc.

 Altar Zen

(4) Dynamique d’un espace sacré

Un espace sacré est amené à évoluer avec vous. Il ne doit pas être figé mais changer en fonction de vos aspirations, de votre état du moment. Vous pouvez rajouter un objet, en enlever un. Si vous avez un besoin particulier, mettez le en avant pendant une période donnée, ou tant que celui-ci est l’une de vos préoccupations premières. Inspirez vous de l’article sur la pyramide de Maslow pour connaître vos besoins et adapter votre espace sacré en conséquence. Par exemple, si vous avez besoin de reconnaissance de soi par les autres et que vous avez décidé de travailler sur cette thématique, mettez une photo de vous entourée de personnes qui vous sont chères et méditez sur ce thème tous les matins.

(5) Le temps

Dédiez un temps bien précis à votre espace sacré. Allumer une bougie puis l’éteindre en fin de séance est un bon moyen de délimiter l’espace dans le temps et l’état qu’il nous procure. Cela peut aussi consister à réciter un mantra, ou une phrase inspirante ou une prière en début et en fin de séance. Cela peut aussi consister à faire résonner une cloche ou un bol tibétain. L’important, c’est que cela vous aide à rentrer dans un état de concentration et de recueillement, voire de méditation. À espace sacré, correspond un temps sacré, rien que pour vous.

L’espace sacré et vous

Méditer, chanter, faire des imaginations actives, ou noter ses moments de gratitude. Simplement s’y ressourcer quelques minutes par jour peut être très bénéfique. C’est un temps pour vous, C’est un espace pour vous. Votre temps et votre espace. Si vous souffrez de charge mentale, cela peut être un bon moyen de balayer la pression pendant quelques minutes afin de lâcher prise.

(1) N’oubliez pas que cet espace sacré se trouve in fine en vous

Le matérialiser n’est qu’un moyen de renforcer la connexion à son Soi le plus profond et savoir y piocher lorsque c’est nécessaire. Si vous passez du temps régulièrement dans votre espace sacré, l’état de contemplation ou de ressourcement qu’il procure pourra être facilement rappelé à tout moment de la journée, n’importe où. Il suffit alors d’imaginer son espace sacré devant ses yeux ou de se remémorer ce que vous avez ressenti lorsque vous le contemplez.

(2) Emportez votre espace sacré avec vous

Un bon moyen de prolonger l’effet que fait ressentir un espace sacré est de l’emporter avec soi. Pour ce faire, vous pouvez par exemple avoir un bijou “qui vous parle” dans votre espace sacré. Après quelques minutes de méditation, prenez ce bijou et portez-le tout le long de la journée. C’est un excellent moyen de se remémorer les quelques instants de ressourcement que vous vous êtes accordé et de s’aider à se reconnecter à son soi le plus profond lorsque cela s’avère nécessaire.

Sacred jewelry

(3) Profitez de la nature pour y créer un espace sacré temporaire

Le land art popularisé par Andy Goldsworthy montre bien l’effet que peut apporter la création d’un espace sacré où que vous soyez. Dans ses œuvres, cet adepte de l’art éphémère constitué uniquement de matériaux naturels arrive à transcender la nature en y apportant une dimension sacrée. Vous pouvez parfaitement faire la même chose!

Land art Andy Goldworthy

Dans la nature, le simple geste de ramasser quelques feuilles, pierres, plumes, bouts de bois, et d’en faire une composition, voire un mandala, peut procurer une immense énergie. La dimension temporaire de l’espace ainsi créé ajoute une nouvelle perspective, celle du lâcher-prise et de l’abandon, dans le sens positif du terme. Rien n’est éternel, tout se modifie constamment. Le fait d’accompagner au fil du temps ce changement  par des actes solennels, comme celui de construire un espace sacré, permet d’accompagner ce mouvement tout en conservant son équilibre.

espace sacré

Alors n’hésitez plus, construisez-vous ce petit nid douillet et inspirant et plongez-y régulièrement votre âme. Elle vous remerciera sûrement!

Bon épanouissement!

Pour aller plus loin:


Leave a Reply

Your email address will not be published.