Le feng shui est un art millénaire chinois, apparu en 4000 avant JC. Le terme feng shui signifie littéralement “vent” et “eau”. Son étude consiste à harmoniser l’énergie de notre environnement, le Chi, en agençant les pièces de sa maison ou de son appartement en cohérence. Il est aussi utilisé pour les espaces extérieurs ou même pour des espaces plus complexes tels que des quartiers entiers. Je me cantonnerai ici à son utilisation pour la maison ou l’appartement. Plus précisément, j’aimerais vous montrer ici comment le feng shui peut nous permettre de “penser” notre environnement de façon plus intuitive.

Le feng shui,  du bon sens avant tout!

Le feng shui n’est associé à aucune religion. Ce n’est pas non plus une science, mais consiste en un mélange subtil de tradition, de philosophie taoïste, de sagesse et d’art. C’est une discipline complexe qui met en jeu beaucoup d’aspects. Les couleurs, la matière, les formes du mobilier ou de la décoration seront ainsi choisis en fonction du lieu et de ce que l’on y fait, de son orientation mais aussi du temps (cela change avec les années).

Je préfère ici vous livrer une version simplifiée pour n’en garder que les aspects intéressants et adaptés à notre culture. En effet, vous verrez peut-être sur certains sites qu’il faut par exemple impérativement un dragon dans le secteur Est de votre maison. Ce n’est pas ce qui m’intéresse ici, et je n’ai d’ailleurs pas les compétences pour en parler. Je préfère vous livrer des aspects qui découlent du bon sens, que j’ai personnellement testé, et qui peuvent nous aider à voir notre espace autrement, en adéquation avec nos états d’esprit.

La circulation de l’énergie

Le but du feng shui est de faire circuler l’énergie chi dans l’habitation de façon ni trop rapide, ni trop lente mais adaptée à la fonctionnalité de l’endroit. Par exemple, dans une chambre à coucher, l’emplacement du lit sera optimisé afin que l’énergie ne stagne pas (sommeil trop lourd et sans rêve), ni ne circule trop rapidement (sommeil léger et entrecoupé). Au contraire, près d’un bureau ou d’une place de travail, l’énergie devra être plus rapide pour supporter l’activité créatrice qui s’y passe.

Le feng shui distingue deux types de flux d’énergie: les flux visibles (les cours d’eau) et les flux invisibles (les vents), qui font référence respectivement  à l’agencement des objets, de l’espace plein, et des espaces vides. Imaginez ainsi que votre espace n’est pas seulement constitué de meubles et d’objets divers mais aussi de vides dans lesquels vous circulez, marchez, dansez, bougez. Ils sont aussi importants que le reste mais sont souvent oubliés car invisibles. Ainsi, le feng shui nous apprend à regarder les espaces vides, et à les harmoniser avec le reste. 

Voici un exemple d’application de règles de Feng Shui simples en prenant en compte ces espaces vides et l’énergie qui y circule. Il s’agit d’un salon avec un coin bureau, avant, avec plusieurs problèmes dans la configuration des meubles, et après application du Feng Shui:

Comme vous le voyez, il suffit parfois de quelques déplacements de meubles pour sentir de nouveau une énergie nouvelle dans la pièce. Ici, il n’y a pas eu de changement, mis à part la table basse qui, de forme carrée, a été remplacée par une table octogonale, plus conviviale et moins “agressive”.

Un équilibre entre le Yin et le Yang

Yin YangVous connaissez sans doute le symbole chinois noir et blanc utilisé pour les représenter. Il illustre parfaitement les différentes caractéristiques du yin et du yang ainsi que leur complémentarité:

  • Le yin et le yang mettent en relation. Le noir est utilisé pour le yin, le blanc pour le yang. Comme deux pôles opposés, ils permettent de comparer une chose à une autre, de façon relative. Par exemple, le repos est une activité plus yin que le travail, mais plus yang que le sommeil.
  • Le yin et le yang, un équilibre dynamique. La courbe douce qui les sépare indique que tout change et oscille entre le yin et le yang. Comme les saisons ou le rythme jour/nuit, l’ensemble atteint un état d’équilibre mais requiert une constante adaptation. Nous avons des moments yin, et des moments plus yang. Il n’est pas question d’être juste au milieu, la vie serait fade!, mais de s’adapter au gré des moments pour aboutir à un équilibre dynamique.
  • Rien n’est tout yin ni tout yang. Ils ont aussi en leur sein le germe de l’autre, ce qui est indiqué dans le symbole par deux petits cercles. Cela nous indique que rien n’est tout noir, ni tout blanc. Chaque épreuve ou situation portera aussi les germes de son opposé. Si vous perdez votre emploi par exemple, outre les inquiétudes et les difficultés financières, cela vous aidera peut-être à revoir votre aspirations professionnelles de fond en comble et de déboucher sur le long terme sur une bien meilleure carrière.

L’équilibre chez soi

Ainsi, comme le yin et le yang, nous changeons en permanence et notre environnement a besoin de nous aider à soutenir ce changement continuel. Connaître les principes yin et yang qui régissent notre environnement est donc un bon outil pour comprendre où nous sommes déséquilibrés et y remédier en y apportant les changements nécessaires.

Les meubles et objets de décoration doivent s’équilibrer dans une pièce, en fonction de l’activité que l’on y fait. Dans une chambre, on privilégiera le côté yin mais on ne négligera pas d’y apporter quelques objets yang, au risque de ne plus avoir envie de se lever! L’accumulation n’est jamais bonne, et contribuerait au déséquilibre énergétique de la pièce. Dans un salon par exemple, associez une table basse en bois, un miroir et des accessoires en métal (Yang) avec des rideaux, des coussins et un tapis (Yin). De même, dans son coin de travail, on pourra ainsi ajouter quelques plantes au feuillage vigoureux, comme un Yucca, qui dynamisera l’ensemble. Il suffit parfois d’une petite touche pour améliorer grandement un coin de bureau, même si celui-ci est temporaire.

Office with small plant

Je vous engage à télécharger mon guide GRATUIT ci-dessous pour plus d’informations sur les composantes Yin et Yang de nos états émotionnels et sur la manière d’adapter notre environnement afin qu’il nous aide à nous sentir mieux. Si vous avez un déséquilibre émotionnel ou psychique, vous pouvez ainsi changer votre environnement afin de vous rééquilibrer. Par exemple, si vous êtes déprimée ou pessimiste, ajoutez des éléments yang autour de vous permettra de compenser ce trop plein de yin. Au contraire, si vous êtes agressive ou énervée ou souffrez de charge mentale, des éléments yin, comme des objets de couleurs bleues, blanches ou vertes vous aideront à vous sentir plus calme. Ne négligez pas les pistes, même menues, qui vous permettent de vous épanouir. Soyez proactives! Comme disait Lao-Tseu:” mieux vaut allumer une bougie que maudire les ténèbres.

Bon épanouissement!


Leave a Reply

Your email address will not be published.